Qu’est-ce qu’une équipe virtuelle ?

TransAptitudes : homme sur la lunePremière exploration dans l’espace, au travers d’un exemple célèbre :
mise en perspective d’une mission spatiale avec une équipe virtuelle.

Allô Houston…

Apollo 13, mission habitée du programme Apollo, prévoyait un atterrissage sur la lune. Parti le 11 avril 1970, le vaisseau ne put atteindre son objectif, à la suite de l’explosion d’un réservoir d’oxygène du module de service d’Apollo.

C’est pour annoncer la panne que Jack Swigert, avec un calme fantastique, prononça la fameuse phrase entrée dans l’Histoire : « Houston, we’ve had a problem ».

L’équipe de contrôle au sol accompagna alors l’équipage, via communication audio, et lui permit ainsi de sortir de l’impasse en trouvant conjointement des solutions d’urgence.

Ainsi, ne pouvant faire demi-tour, le vaisseau et son équipage furent obligés de poursuivre leur voyage jusqu’à la Lune et d’en faire le tour pour utiliser son attraction gravitationnelle afin de revenir vers la Terre. Le module de commande et de service Apollo étant devenu inhabitable, l’équipage se réfugia dans le module lunaire, Aquarius. L’occupation du module lunaire par l’ensemble de l’équipage n’avait pas été prévue sur une période prolongée.

Les astronautes et le contrôle au sol durent trouver des méthodes pour récupérer de l’énergie, économiser l’oxygène en quantité suffisante et éliminer le dioxyde de carbone. L’équipage put être récupéré sain et sauf sur la Terre, le 17 avril 1970.

Ce célèbre épisode est un formidable exemple de coopération à distance, réussie malgré des conditions extrêmes. Sans la qualité de communication exceptionnelle entre le contrôle au sol et l’équipage, et les capacités de management hors pair des protagonistes, la fin eut été tragique.

…ici la Terre

Pour revenir à la notion d’équipe virtuelle, il s’agit, selon le Grand dictionnaire terminologique, d’un groupe de personnes qui travaillent à travers le temps, l’espace et les frontières organisationnelles avec des liens renforcés par la technologie de la communication. Elles ont des compétences complémentaires et se sont engagées à un objectif commun, de performance interdépendants, et de partage d’une approche du travail pour lequel il faut se tenir mutuellement responsable.

Dans notre exemple, le « temps et l’espace » se situent clairement sur plusieurs dimensions. La technologie de communication employée joue un rôle crucial. « L’objectif commun » est plus que clair : faire revenir les astronautes vivants. La « performance interdépendante » renvoie entre autres à l’exactitude du diagnostic de la situation par les astronautes, la pertinence des propositions de l’équipe au sol, le professionnalisme de la mise en œuvre des opérations à bord du vaisseau. La bonne exécution de chaque étape est le prérequis à la réalisation de l’étape suivante par les autres.

L’ensemble de ces opérations ne peut être coordonné sans des méthodes cohérentes : c’est « le partage d’une approche du travail ». Enfin, chacun est garant vis à vis de l’autre des informations transmises, des décisions prises et des opérations effectuées, c’est-à dire « mutuellement responsable » . Chaque maillon de la chaîne est ici vital.

Depuis cet accident, la collaboration virtuelle est devenue plus courante, mais les conditions de son efficacité non moins exigeantes. Les plus évidentes lors d’Apollo 13 furent la clarté et la fluidité de la communication, la réactivité dans les réponses, les prises de décision et les actions, la créativité dans la recherche de solutions adaptées, la clarté dans la définition des rôles et responsabilités, la confiance entre les acteurs. La technologie était incontournable, mais les facteurs humains furent largement déterminants dans l’issue des événements.

Au prochain épisode : les équipes virtuelles en 3D
 

Pour en savoir plus sur Apollo 13, vous pouvez écouter un extrait des échanges entre l’équipe au sol et l’équipe à bord (en anglais) : http://www.youtube.com/watch?v=0vZa7g14F-Y

Vous pouvez même lire en partie le journal audio (en anglais) repris dans le célèbre film catastrophe baptisé du nom de la mission. Il reprend les véritables dialogues échangés entre les astronautes et le contrôle : http://apollo13.spacelog.org/page/02:07:55:19/

photo sous licence creative commons – auteur : Spappy.joneS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *