Rétrospective sur les équipes virtuelles. Un an d’articles sur le blog de Corinne Mahaut

Anniversaire 1 anTout d’abord, meilleurs voeux pour une nouvelle année radieuse, quoiqu’en disent nos média. Pour bien démarrer 2014, avant de prendre notre élan, n’oublions pas de capitaliser sur les acquis. Je vous propose donc de récapituler les principales thématiques autour des équipes virtuelles évoquées en 2013, pour en tirer les bénéfices en cet an nouveau.

Présentation générale

C’est le cas de le dire, les frontières de l’équipe à distance sont floues. L’article Qu’est-ce qu’une équipe virtuelle ? permet d’en dessiner les contours. Or il existe différentes catégories d’équipes à distance : avec le billet Les équipes virtuelles en 3D, vous trouverez une typologie de celles-ci.

La principale caractéristique de la majorité des équipes dispersées géographiquement est qu’elles regroupent diverses nationalités, ce qui n’est pas sans conséquence, comme l’explique le billet Equipes virtuelles, équipes multiculturelles. La complexité de cet environnement pose de nombreux défis, mais n’oublions pas Les opportunités du travail en équipe virtuelle.

Communication

Premier défi majeur, la communication. Rien de tel que d’observer la nature pour l’imiter, avec Communiquer en équipe virtuelle : suivez les fourmis. Deuxième défi qui découle du premier, celui de l’efficacité des réunions virtuelles. Retrouvez une « check-list » de bonnes pratiques pour vos téléconférences en consultant l’article Réussir vos réunions à distance : mémo.

Anglais

Or pour communiquer, les équipes géographiquement dispersées utilisent majoritairement l’anglais. Mais quel anglais ? En quoi est-ce un obstacle ? Comment le surmonter ? Découvrez quelques pistes dans le billet L’anglais langue véhiculaire des équipes virtuelles. English or Globish?

Aussi, comment surmonter la passivité qui peut découler des freins liés à la langue ? Comment Participer activement à une réunion à distance en anglais ?

Management

Nombre d’équipes géographiquement dispersées ont la particularité de s’inscrire dans un système matriciel, dans lequel il peut être difficile de se retrouver et d’articuler les rôles et les priorités. N’hésitez plus, Entrez dans la matrice…sans vous y perdre !

De ce fait, les managers virtuels sont confrontés à une manière spécifique de piloter une équipe. Beaucoup se demandent : Comment contrôler son équipe à distance ?

Dans ce contexte, peut-on vraiment savoir ce que font ceux qui sont loin et faire connaître ses propres réalisations ? Comment oeuvrer à sa visibilité ? L’article Travail en équipe virtuelle : comment développer sa visibilité fournit quelques suggestions simples.

La question de la faible visibilité induit une propension à oublier ce(ux) que l’on ne voit pas. Or un peu de méthodologie permet aisément d’y remédier. Le billet L’inclusion dans les équipes virtuelles. Entrez dans la danse en fait la démonstration.

Il est en outre nécessaire d’aller plus loin pour mobiliser et fédérer une équipe virtuelle. L’article Management d’équipe à distance : comment créer un sentiment d’appartenance ouvre cette voie.

Tout comme en présentiel, des conflits, imprévus, événements majeurs peuvent survenir à distance. Il importe alors d’adopter une manière toute particulière d’y faire face. Ainsi, comment Gérer une crise à distance ?

Ceci étant dit, n’oublions pas que travailler à distance offre l’occasion de revoir le management traditionnel, de faire autrement et, par là même, de favoriser la créativité. L’intelligence collective au service de l’équipe virtuelle apporte quelques éléments sur une nouvelle forme de collaboration.

Santé

Travailler à distance entraîne des impacts spécifiques sur la santé, physique et morale. Ainsi en est-il avec un usage excessif des technologies de communication, présenté dans l’article Les risques du travail à distance : le technostress.

De la même manière, les collaborateurs et managers peuvent se sentir isolés. C’est ce qu’explique le billet La solitude du travailleur virtuel, qui propose également quelques échappatoires.

Technologie

La collaboration virtuelle repose en grande partie sur les média de communication à distance. Bien sûr, ils est nécessaire que ceux-ci fonctionnent. Mais plutôt que de se focaliser sur les outils, ne faut-il pas également s’interroger sur leur bon usage ? Avons-nous besoin d’échanger autant d’emails ? Des éléments de réponses sont fournis dans l’article Technologie et communication à distance : les pièges de l’email.

Ceci dit, certains outils peuvent être un appui, selon les conditions dans lesquelles ils sont utilisés. Ainsi, La messagerie instantanée au travail : pour ou contre ? en décline-t-il les pratiques à bannir et à privilégier.

Pour finir, pourquoi ne pas tirer profit des média sociaux ? Quels sont les perceptions, us et coutumes sur ces plateformes, selon les pays ? Cultures et utilisation des média sociaux propose quelques exemples.

Bonne lecture ! N’hésitez pas à rebondir sur ces thèmes et partager vos expériences. Pour ceux qui ne sont pas encore abonnés, sous l’auspice des bonnes résolutions, peut-être est-ce le bon moment ?

photo sous licence creative commons – auteur : Arthur40A

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *